Accueil de deux nouvelles professeures à l’ISMER

L’ISMER annonce l’arrivée de deux nouvelles professeures dans son équipe. Mesdames Gwénaëlle Chaillou et Fanny Noisette.

JPEG - 10.9 ko

Madame Noisette a complété son doctorat en océanographie biologique de l’Université Pierre et Marie Curie, Paris 6 à la Station Biologique de Roscoff (France). Elle a ensuite travaillé comme chercheur postodoctoral à l’UQAR et à l’Institute for Marine and Antarctic Studies (IMAS, Université de Tasmanie) sur les réponses écophysiologiques des kelps et de certains invertébrés marins au réchauffement global et à l’acidification des océans. Madame Noisette poursuivra ses recherches sur l’écologie des communautés benthiques dans un contexte de changement climatique, avec un focus particulier sur les macroalgues et zostères.



JPEG - 7.6 ko

Madame Chaillou est nouvellement professeure en océanographie chimique . Elle est titulaire de la Chaire de Recherche du Canada sur la géochimie des hydrogéosystèmes côtiers depuis 2011 et s’intéresse au flux et transformations biogéochimiques dans le continuum continent-océan. Ces travaux de recherche se concentrent sur l’hydrogéochimie et la vulnérabilité des aquifères côtiers et des affluents maritimes, les fonctions géochimiques des plages et des milieux intertidaux, et sur les problématique d’eutrophisation et d’acidification des eaux côtières.

Dernier ajout:  mardi 18 septembre 2018