Chaire UNESCO en analyse intégrée des systèmes marins

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Titulaire
Jean-Claude Brêthes
Téléphone : 418 723-1986, poste 1779
Local : P-228
jean-claude_brethes@uqar.ca

Site de la chaire : http://www.uqar.ca/systemes-marins
Site des chaires UNESCO >>>

Première chaire UNESCO dans le domaine maritime au Canada, la chaire UNESCO en analyse intégrée des systèmes marins est basée sur une étroite collaboration nord-sud avec les pays d’Afrique de l’Ouest (Sénégal, Mauritanie & Cap Vert) et des Antilles. Les objectifs principaux de la chaire sont de :

  • renforcer par la formation et la connaissance scientifique, la mise en place d’équipes de jeunes scientifiques capables d’intervenir de façon efficace dans l’analyse intégrée des systèmes marins (incluant les acteurs sociaux et économiques) et de raisonner de façon holistique, sur la base de l’écosystème ;
  • former des étudiants, au Canada et dans les pays partenaires, à l’analyse intégrée des écosystèmes marins ;
  • perfectionner des chercheurs et enseignants dans le domaine de l’approche écosystémique ;
  • former des représentants de la société civile (associations féminines, associations de pêcheurs) à la notion de développement durable et à l’approche de la gestion de celui-ci ;
  • développer des réseaux d’aires marines protégées afin de favoriser la conservation de la biodiversité marine ;
  • mettre en place des observatoires de l’environnement marin dans les pays partenaires ;
  • étudier l’écologie des mammifères marins et développer des outils de conservation à l’échelle globale ;
  • analyser l’impact des pêcheries sur la structure de l’écosystème, aussi bien au niveau des effets directs sur les espèces ciblées que des effets indirects sur la biodiversité et sur l’habitat ;
  • développer des outils de gestion, découlant de la recherche en modélisation écosystémique, et en transmettre les résultats par un processus de vulgarisation.

Cette chaire UNESCO est parrainée par la Commission océanographique intergouvernementale de l’UNESCO et découle d’un partenariat avec le ministère des Pêches et des Océans du Canada, le gouvernement du Québec ainsi que les conférences régionales des éluEs du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie.

Dernier ajout:  jeudi 10 octobre 2013