Chaire de recherche du Canada en géochimie des hydrogéosystèmes côtiers

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

L’objectif général de la Chaire de recherche sur la géochimie des hydrogéosystèmes côtiers est de caractériser et quantifier les transformations géochimiques souterraines entre les nappes d’eau souterraine côtières et les océans.

À long terme, le but est de prédire la manière dont les changements globaux vont influencer les hydrogéosystèmes côtiers nordiques et les écosystèmes qui en dépendent.

Les bilans de matière entre océan et continent ainsi que les transformations géochimiques de l’océan côtier sont au cœur des préoccupations actuelles. L’océan côtier joue en effet un rôle prépondérant sur les cycles géochimiques globaux, et particulièrement sur celui du carbone, mais il est aussi directement soumis aux perturbations anthropiques.

Entre continent et océan, les fleuves sont considérés comme la principale voix d’échanges. Cependant, il existe une autre source d’apports plus diffuse et commune en domaine littoral : les décharges d’eau souterraine. Ces décharges, invisibles, connectent directement les aquifères côtiers à l’océan via de véritables estuaires souterrains et sont une voix de transport et de transformation pour le carbone, les nutriments et les contaminants encore négligée et mal évaluée, particulièrement dans les régions nordiques.

Quels sont les processus géochimiques mis en place dans ces zones de mélanges invisibles ? Comment quantifier les échanges souterrains entre continent et océan ? Comment prédire le devenir de ces échanges et leurs impacts sur la santé des écosystèmes adjacents dans la perspective des changements globaux ? Telles sont les questions abordées dans le cadre de cette chaire.

Titulaire de la chaire : Gwénaëlle Chaillou
Téléphone : 418 723-1986, poste 1950
Local O-216
gwenaelle_chaillou@uqar.ca

Site de la Chaire

Dernier ajout:  mercredi 9 janvier 2019