Noémie Fricourt

JPEG - 25.6 ko

Photo : ©Gilles Rapaport

Je me suis inscrite à l’échange CRÉPUQ dans le cadre de ma première année de master en biologie dans l’université de Lille 1. L’accueil pour les étudiants étrangers est excellent. Que ce soit pour les papiers administratifs, les cours, les résidences étudiantes, il y a toujours quelqu’un pour vous aider ! Il y a de nombreux avantages : les cours donnés en français tout en étant au Canada, de petits effectifs, le contact très facile avec les professeurs, un enseignement qui touche de nombreuses facettes de l’océanographie, une vie étudiante très active dans l’université... Vous êtes au contact de chercheurs qui travaillent sur une grande variété de sujets appliqués à l’océanographie ; biologie, géologie, chimie, ou physique, et une part plus grande est accordée au laboratoire/terrain par rapport aux études françaises, ce qui rend l’expérience d’autant plus enrichissante ! Une expérience tellement appréciée, que j’ai décidé de rester pour réaliser l’entièreté de ma maîtrise. Ici, la maîtrise comporte 8 mois de cours, et environ 1 an et demi sur un projet de maîtrise individuel qui nécessite la remise d’un mémoire : cela permet une approche très intéressante et formatrice. J’ai pu réaliser 2 mois de terrain sur un navire de recherche en Arctique, apprendre de nouvelles techniques de laboratoire, réaliser un stage dans l’Université Laval à Québec et participer à plusieurs congrès, dont 2 internationaux. Et pour ne rien enlever à tout ça, le cadre de vie au Québec et dans la ville de Rimouski est formidable !

Dernier ajout:  jeudi 28 avril 2016