Vous êtes ici :: Accueil > La recherche > Projets  

Réaction des membres de l’ISMER à la saga de la chaire de recherche sur le Saint-Laurent marin

JPEG
Au cours du mois de novembre dernier, les professeurs-chercheurs et la direction de l’Institut des sciences de la mer de Rimouski (ISMER) ont discuté avec la compagnie TransCanada de la possibilité de développer une chaire de recherche sur l’estuaire du Saint-Laurent. Au cours de ces discussions, de nombreuses personnes et organismes extérieurs à l’ISMER sont intervenus dans les médias. À l’ISMER, nous avons entendu des demi-vérités et de fausses informations qui mettaient en cause l’intégrité, l’indépendance et la réputation de l’institution ainsi que les compétences et le jugement critique de ses membres. Pendant les discussions, les membres de l’ISMER ont peu intervenus sur la place publique. Toutefois, ils ont fait un travail sérieux qu’il faut faire connaître. Aujourd’hui, nous jugeons important d’éclairer le débat sur les discussions internes qui ont mené les membres de l’ISMER à ne pas s’impliquer dans une chaire de recherche financée par la compagnie TransCanada. Vous trouverez un document PDF dans cette section qui explique le déroulement des discussions et le contexte dans lequel ces discussions ont eu lieu.

Nous croyons que la diffusion de ce document contribuera à faire la lumière sur le déroulement des événements de novembre, et cela du point de vue des personnes qui l’ont vécu de l’intérieur.

Dernier ajout:  jeudi 18 décembre 2014